• Eclere

Rencontre avec Jean-Bernard Boulet, Président du Cluster VILESTA



Rencontre avec Jean-Bernard Boulet, Président du Cluster VILESTA, filière des véhicules industriels et de loisirs et dirigeant de l’entreprise Trigano


  • Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, qu’est-ce que VILESTA ?

VILESTA signifie Véhicule Industriel Loisir Équipement et Sous-Traitance Automobile. Il s’agit d’un cluster crée en Ardèche en 2010. Il s’est avéré que plusieurs acteurs de la « filière du véhicule industriel et de loisirs» (bus, camping-car, carrosserie industrielle ..) étaient présents et que la possibilité de faire émerger une synergie de ce territoire en premier lieu, puis au fil du temps des départements voisins, apparaissait de manière évidente.


  • VILESTA fêtera ses 10 ans l’an prochain, quels résultats pour ce cluster ?

Aujourd’hui VILESTA représente un vivier de 5000 emplois, via une quarantaine d’entreprises adhérentes, 300 métiers représentés et 1,2 milliard de Chiffre d’affaires. Et ce qui nous rend le plus fier, au delà de ces chiffres conséquents, c’est la construction d’un réseau solidaire d’industriels et d’entreprises qui tous les jours innovent, produisent et peuvent travailler ensemble pour des projets parfois étonnants, voire innovants.


  • Quelles mises en commun ont permis la réalisation de projets industriels ou d’une partie d’un process industriel ?

Il y en a plusieurs, mais je pourrais citer l’exemple, d’un de nos adhérents qui a repris la licence de la voiture Méhari et qui souhaitait industrialiser cette voiture en version électrique. La force du réseau VILESTA c’est justement d’y contribuer : des méthodes de distribution différentes, ou encore réfléchir à trouver un modèle industriel économique à forte capacité, des solutions d’ingénierie... Également, nous effectuons nous réalisons également des audits Iso croisés avec les auditeurs des entreprises de VILESTA que nous formons et agréons pour ces missions qu’ils effectuent dans nos sociétés. C’est dire que nous proposons des formations VILESTA, notamment en qualité. Puis une entreprise adhérente va visiter celle d’un autre adhérent afin de porter un regard extérieur. Cela renforce nos connaissances et notre regard sur nos métiers respectifs et différents. Et aussi, et surtout, cela aide à sortir de l’isolement le chef d’entreprise.

Nous effectuons également des visites d’entreprises qui s’avèrent très instructives pour les adhérents. Elles permettent de découvrir les savoir-faire et les équipements existants au sein des membres de VILESTA, parfois applicables dans d’autres types d’industries. Cela renforce notre capacité d’échange de « bonnes pratiques ».

Nous offrons également des opportunités de missions de prospection à l’international.


  • Existe-t-il des problématiques récurrentes mises commun afin de vous entre-aider ?

Oui, plusieurs, notamment le recrutement de compétences. Actuellement, les industriels souffrent de trouver du personnel qualifié. Nous projetons d’aller plus loin en développant un « vivier de compétences ». Savez-vous qu’il est difficile, voire impossible, de trouver un applicateur de peinture liquide, ou encore un soudeur ? L’idée est que VILESTA forme , pour commencer, 10 à 12 personnes, avec un label qualité industrie. Mais cela demande la mise en place d’un partenaire spécialisé dans la gestion des Ressources Humaines, comme une agence Intérim par exemple. Nous travaillons sur le sujet.


  • Comment échangez-vous entres-vous, existe-t-il des réunions ?

Nous avons un site internet qui reprend toute notre actualité, nos rencontres, le descriptif de tous nos adhérents, la présence à des salons... Nous développons depuis 2 ans des clubs métiers centrés sur les différentes fonctions de l’entreprise. C’est à dire qu’il existe un club « ressources humaines », un club « qualité », un club « vente », ... Et les salariés des adhérents concernés par le club de leur poste se rencontrent et échangent sur leur manière de travailler. Clairement une personne en charge des ventes dans une PME, n’aura pas les mêmes réflexes que celle travaillant dans un groupe industriel. Ces rencontres vont leur apporter des informations, pratiques nouvelles et ainsi leur ouvrir des horizons nouveaux.


  • Qu’attendez-vous pour cette dixième année d’existence, et les suivantes ?

Nous poursuivons notre croissance afin d’enrichir les échanges au sein de VILESTA, et de faire de la filière des véhicules industriels et de loisirs un acteur clé du développement économique industriel du territoire sud Rhône-Alpes. Nous participons aussi au développement d’échanges avec les autres clusters de la région AURA avec lesquels nous travaillons des thématiques dîtes en « inter-cluster ». Parmi les sujets sur lesquels nous construisons des actions en commun figure l’industrie du futur : fabrication additive, robotique et cobotique la traçabilité numérique, la maintenance prédictive, la servicisation...



Des thématiques pour nos adhérents d’aujourd’hui

qui regardent vers l’avenir.



Pour en savoir plus sur VILESTA

3 Rue Condamines Bâtiment Mecelec 07300 MAUVES



Entretien effectué le 27 mai 2019 dans les locaux de la SEPEM, peinture industrielle à Boulieu-les-Annonay

© 2019- S.E.PE.M

L'expert de l'application industrielle de peinture

Z.I. Le Rivet

07 100 Boulieu-les-Annonay

Axe Saint-Etienne - Lyon - Valence

Tél : 04 75 33 58 59

SEPEM, spécialiste des revêtements peintures, depuis 1960, vous apportera la solution adaptée tant pour professionnel que pour particulier

  • électroménager

  • ferroviaire

  • énergie

  • automobile

  • militaire

  • métallerie, mécano-soudure - tolerie

Contactez-nous ! 

Devis en ligne pour artisan

particulier

SEPEM est membre de